La foire de Saint Wojciech

La tradition des foires organisée le jour de la fête de Saint Wojciech est très ancienne. Au XIXe siècle, c’est à Ciechanowiec qu’avqit lieu la seule, dans le gouvernement de Grodno, foire durant plusieurs jours. Celle de Ciechanowiec durait sept jours et était visitée par les nombreux marchands, même de l’étranger.

Faisant la suite à cette tradition, le Musée l’Abbé Krzysztof Kluk a entrepris les éssais de réactivation de la foire. Dimanche le plus proche du 23 avril, la fête de St. Wojciech, le Musée organise la foire. L’inauguration de la foire est à la fois celle de la saison touristique.

Sur le terrain du Musée, on invite des créateurs folcloriques, des commerçants, des artisans et des jardiniers. Leurs activités pendant la foire sont accompagnées de représentation des ensembles et des orchestre folcloriques.

 

Incursion de Wysokie Mazowieckie – de la noblesse l’histoire vivante

Depuis 2005 la Starostie du District á Wysokie Mazowieckie, le Parc National de la Narew et le Musée d’Agriculture Krzysztof Kluk á Ciechanowiec organisent manifestation culturelle, pendant laquelle sont presentées les tradition et l’histoire de village noble en Pologne.

La maniféstation a lieu dans deux endroits: á Kurów dans le siege du Parc National de la Narew et á Ciechanowiec, au Musée l’Agriculture.

Le programme de la fête est très riche - tous les évènements se déroulent selon un scenario avec son idée maitresse. Les participants ont l’occasion de s’initier à la mode de la noblesse du XIIe sciècle, aux coutumes de noce, aux dances courtoises, aux méthodes de formation d’une confédération et à celles d’élection du maréchal. On peut aussi observer la présentation des armées swedoise et celle de Moscau, la présentation et de l’escrime, de l’équitation, ainsi que les montres des artificiers et des prestidigitateurs.

Pendant le festin on peut également prendre part aux concours pour le publique et acheter des produits fabriqués par les créateurs folcloriques ainsi que des antiques chez les antiquaires.

 

Le festin Dni Ciechanowca "Wianki na Nurcu"

Wianki na Nurcu C’est un des plus ancienns festin organisées á Ciechanowiec - il a été organisé pour la première fois en 1976. Conformément à la tradition le festin s’effectue sur le Stade Municipale situé sur l’anse sur la rivière Nurzec, samedi plus proche de la Saint Jean.

La compétition dont le but est crée la plus belle couronne de fleurs est le poit principal du festin. Ce concours est continué par les participants pendant toute la journée di matin jusqu’au soir. Quand les résultats de la compétition sont annoncés, on transporte les couronnes jusqu’à la rivière et là bas, on les lance sur l’eau.

Au cours de tout le festin, on peut se reconforter sur les stands gastronomoque, en observant et écoutant les représentation des ensambles musicaux.

Les feux d’artifice et les dances closent le festin.

 

Les competitions dans la domaine de la Conduite des Attelages de Chevaux en Podlasie

Le Club Sportif d’Equitation "Gepard" et le Centre Municipal de la Culture ont organisé, pour la première fois en 2005, les Competitions dans la domaine de la Conduite des Attelages de Chevaux le Coup de Maire de Ciechanowiec.

La manifestation commence par la Messe, après laquelle le cortege des attelages et des cavaliers se dirige vers le terrain du Club où les compétitions se déroulent. Le clou du programme, c’est á dire les compétitions dans la domaine de la conduite des attelages de chevaux sont jouées en deux cathégories: des couples et des personnes individuélles.

L’art. de maniement de la sabre et de la lance est présentée par l’Association de Sport et d’Equitation de 10e Régiment des Uhlans Lithoiniens de Grabowo. Aprés le concours ainsi que pendent toute la manifestation, on peut voir les répliques des constumes de noblesse présentés par les membres de Bractwo Kurkowe et écouter des vivats et des canonades.

Les présentations des groupes folcloriques et populaires, des dances et la présantation des feux artifices sont prévues dans le programme.

 

La fête du pain de la Podlasie

La fête du pain de la Podlasie a été organisé pour la première fois en 2001. Elle se compose de plusieurs entreprises s’effectuant aussi bien dans Ciechanowiec que sur le terrain du Musée, á savoir:

  • le Championnat Polonais des Boulangers en Pêche au Flotteur sur la rivière Nurzec
  • les Compétitions des Mairies de village
  • le Cortège conduisant de l’église au Musée
  • la Bénédiction des animaux de ménage
  • la Cérémonie de la Fête de la Moison pendant laquelle sont présentées les anciennes coutumes- la fouchage du blé á l’aide de la faucille et de la faux, "oborywanie przepiórki"
  • c’est á dire le trainage d’une jeune moissoneuse á travers l’étoule autour des 4 poignées de blé non fouché.

Après midi le jours déclare la solution des compétitions réalisées depuis le matin tell; il s’agit du concours pour le meilleur stand boulanger et celui pour l’exécution de "równianka" c’est á dire une gerbe bénie à l’église à l’occassion de la Fête de l’Assencion

Sur le terrain du Musée il ya des stands des boulangers, des artisans et commerciaux, on peut également y trouver et observer les présentations de divers orchestres et ensembles folcloriques.

 

Le Concours du Jeu des instruments populaires utilises par les Bergers "Ligawki"

Le premier Concours du Jeu de Ligawki a eu lieu á Ciechanowiec en 1974. En 1980 an il a été transformé en Concours Polonais de Jeu des Instruments.

Chaque anée, plus de 100 participants de toute la Pologne prennent part au concours. L’âge des participants varie de 3 á 86 ans. Depuis quelques ans, les Lituaniens, Allemands, Irlandais, Ukrainiens, Espagnols et Austaliens prennent par au concours.

En 2006 pour commémorer le donnateur de l’idée d’organisation du concours et l’un des fondateurs du Musée d’Agriculture qui depuis plusieurs années assume sa géstion Kazimierz Uszyński, le concours a pris son nom.

Le concours a toujours lieu les premiérs samedi et dimanche de l’Avent. Les participants sont partagés en quelques cathégories d’âge - enfants et adultes et en catégories musicales - concours de jeu de "ligawka", concours de jeu de "trombita" et de jeu des autres instruments pastoraux, réalisés parmi les enfants et les adultes.

 

 

 

pasek

 

Le Musée d’Agriculture l’abbé Krzysztof Kluk a été institué grâce á l’initiative de la Societé des Admirateurs de la ville de Ciechanowiec. Le 5 juillet 1964 avait eu lieu l’inauguration officielle du Musée Social d’Agriculture, nationalisé en 1968. Au début, le siége du musée se truvait dans l’ancienne remise des pompiers. En décembre 1969, on l’a déplacé dans le palais, récemment renouvelé, ancienne propriété de la famille aristocratique des comptes Starzeński á Ciechanowiec - Nowodwory.

Déjá en 1967, on a procédé sur les terrains appartenant autrefois au manoire, á la construction du skansen; en juillet il a été transféré du village Usza Mała le premier spécimen pour le futur musée, le manège polygone en bois. Actuellement, le musée possède 44 objets de valeur historique du XVIIIe et du XXe sciècle.

Le développement du musée est constament observé. Celui-ci occupe aujourd’hui une superficie de 26 ha, posséde deux filiales: l’une á Drewnowo (moulin á vent et ferme du meunier) et autre á Łazy (moulin á vent). Le Musée dispose également de huit services:

  • Le services étnografique - le plus ancien de Musée ayant plus de 10.000 spécimens
  • Le service historique et artistique où on peut voir plus de 4 000 spécimens historiques et plus de 1000 spécimens artistiques
  • Le service de bâtiment rustique, représenté par le Scansen de la Masovie - Podlasie qui a été construit sur la base du projet conçu par prof. Ignacy Felicjan Tłoczek éminant connaisseur de l’architecture et du bâtiment populaire en Pologne
  • Le service de Technique Agricole qui posséde une collection de plus de 700 machines, outils et documents concernant la technique agricole
  • Le service d’histoire de la culture des plantes qui s’occupe de l’élaboration et de la popularisation de la science relative á l’ histoire de la culture des champs et des plantes utilittaires sur le territoires de la Pologne
  • Le service d’histoire d’élvage des animaux de ménage ayant pour tâche le rassemblement , l’élaboration scientifique, le mantien et la popularisation de tout ce qui illustre l’histore d’élvage des animaux de ménage. Dans le cadre des activités du service on réalise, dans le skansen, l’élevage des races natives des animaux tels: les brebis "wrzosówki", les brebis "świniarki" et les poules "zielononóżki kuropatwiane"
  • Le service de la tradition de la culture des herbes; le but de ce service est de surveiller le "Jardin des Plantes qui s’adaptent á être utilisées en médcine"; le dit jardin a été conçu selon les prescriptions du "Dictionnaire des plantes" de l’Abbé Krzysztof Kluk
  • Le Musêe d’Art. Vétérinaire inauguré en 1982; bien qu’on point de vue formel il constitue un des services du Musée d’Agrculture, vu la rareté du sujet dont il s’occupe, les collections entièrement complètes qu’il renferme et son importance pour le milieu des vétérinaires polonais s’intéressant aux problèmes historiques de cette discipline, il a été élevé au rang d’un musée.

 

 

 

pasek

 

L’église la sainte trinite

L’église paroissiale actuelle avait été construite en 1736-1739 par l’architect Jan Kluk par suite de la fondation du prince Franciszek Ossoliński. Les fondaments de l’église sont purement baroques, alors que les sculptures que l’on trouve á l’intérieur de l’église représentent le baroque tardif.

En visitant l’église il vaut faire attention á l’épitaphe tumulaire (1848) avec le buste en marbre de l’abbé Krzysztof Kluk exécuté par Jakub Tatarkiewicz le sculpteur très connu dans la période du claissicisme polonais. Dans le présbitaire il ya des tableaux commémoratifs: de Katarzyna née Ossolińska Jabłonowska et tableau tumulaire de Justyn Ciecierski.

Les tablaux à l’intèrieur méritent notre attention, surtout la copie italienne du XVIIIe siècle du tableau de Carl Maratti dans l’autel principal, le portrait de la Vièrge Marie en chemise de cuivre et le tableau de St. Nicolas.

 

Complexe monastique et hospitalier

Le complexe des édifices du couvent des sœurs de Charité et de l’hôpital avaient été fondés par la famille Ossoliński. L’hôpital a été maintes fois brûlé. Après l’incendie de 1915, il a été reconstruit et en1925 déstiné au siège de la mairie. Détruit une nouvelle fois en 1944 et reconstruit en 1954-1960, il est actuellement le siége de l’hôpital. Par suite de la construction du troisème étage, on a complètement changé les valeurs architecturales du bâtiment. La porte cochère portant les dates 1737-1925, un fragment des murs faisant partie de l’ancien couvent et la clôture en pierre relativement bien maintenue, entourant l’ancienne possession des Sœurs de Charité, sont les seuls fragments de l’ancien complexe monastique qui ont persisté jusqu’à présent.

 

Le monument de l’abbe Krzysztof Kluk

En 1850, sur la place de l’Hôtele de Ville, avait eu lieu la solonelle inauguration du monument de l’Abbé Krzysztof Kluk, fondée par le comte Stefan Ciecierski propriétaire de Ciechanowiec. Le monument e été sculpté par Jakub Tatarkiewicz, célebre sculpteur représantant du classicisme polonais. Pendant la IIème Guerre Mondiale, pour prévenir la déstruction du monument, il a été transferé sur la place près de l’église.

La statue de st. Florian, patron des pompiers est aussi exposé grâce à la fondation de Stefan Ciecierski. La sculpture en grès représente le sryle néogothique.

 

L’église orthodoxe sous l’invocation de l'Ascension du Seigneur

L’église orthodoxe avait été construte en 1884, à la place de l’ancienne église uniate. L’ancien équipement de l’intérieur de l’église ne s’est pas maintenu. L’absence de documentation iconographique ne permet pas d’effectuer d’essais convenables d’une reconstruction. Pendant la II Guerre Mondiale, l’église orthodoxe était un lieu d’extèrmination de la population civile.

 

Amenagement de Marche

La partie de Ciechanowiec qui s’étend sur la rive gauche de la rivière posédait deux marchés contigus l’un à l’autre par leurs coins. Au XVIIIè sciècle, le Marché representatif a été entouré du côté est par le complexe architectoral de l’église, alors que du côté nord - par le complexe monastique, le côté sud étant couvert par les bâtiments curiaux.

Le marché commercial ayant une forme de rectangle allongé, était remarcablement plus grand. C’est de ses coins que sortaient les routes principales de passage. Une maison de rez-de-chausée du XIXé siècle et une maison d’un étage du XX siècle sont les seuls bâtiments représentant l’ancien aménagement qui se sont maintenus.

La maison de rez-de-chaussée du XIXe sciècle et la maison d’un étage construit au début du XXe sciècle sont les bâtiments uniques représentant l’ancien aménagement.

Le marché principal apparaissant dans la partie de Ciechanowiec qui s’étend sur la rive droite a une forme de traingle, transformé actuellement en square municipal.

Il ne s’est maintenu que quellques unes maisons de rez-de-chausée en brique et en bois à la rue Łomżyńska et une maison à un étage du XIXe siecle qui se trouve dans un coin du marché

 

Le palais et le parc (Musée d’Agriculture)

L’ensemble des objectifs faisant partie de l’ancien manoire qui avec de petites modifications – se sont maintenus jusqu’á présent ainsi que les restes du parc avaient été construits au XIXe sciècle.

La forme asymétrique actuelle du palais et les détails architectoniques de style du classicisme, tout particulièrement le balcon avec une collonade, les très riches corniches et encadrements, des fenêtres sont dus aux projets de l’architect Julian Ankiewicz.

La différence de caractère des détails architectoniques que l’on observe dans les bâtiments des anciennes écuries bâties de pierres (briques) et de ceux que l’on constate dans le moulin â eux construit de bois, daté de1886, prouve qu’il s’agit d’un artiste dont les activités sont liées á l’architecture bavaroise.

Une annexe et un complexe de murs jardiniers romantiques, pseudodéfensifs dans le coin de laquelle domine un donjon rond ont un caractère un peu différent.

On peut supposer qu’aussi bien pour les besoins de l’économie liée au manoire que pour différencier le paysage du parc, on avait situé, á l’embauchure de l’étang, un moulin á eau bâti en bois.

Les bâtiments déstinés aux servants du palais á la rue Pałacowa étaient étroitement liés aux bâtiments appartenant au palais. Juste â côté de la porte cochère se trouvait une forestière et un peu plus loin, au carrefoure des rues, il y avait trois bâtiments pour les servants. Un d’eux a maintenu son ancienne forme architectonique.

 

Le Skansesne de Mazowsze et de Podlasie

L’exposition du musée crée en 1970 est composée de vieux bâtiments de campagne, en bois, transférés de la zone limitrophe de la Mazovie et la Podlasie, qui montrent les differents types de l’architecture et de la technique de construction. Le complexe est partagé en trois expositions de plaine aire.

La partie "A" - nord-est se trouve sur le terrain de l’ancien vérger appartenant autrefois au manoire où on ne trouve aujourd’hui que trois arbres plantés en 1915. On y a situé les bâtiments historiques en bois, disposés sous forme d’un village noble; c’est une exemple simplifié de la structure sociale existant à la campagne à cheval sur le XIXe et le XXe sciécles.

Au milieux du complexe urbain il y a une prairie (wygon) au milieux de laquelle il ya un puits chargé grue et de quelques saules.

La partie "B" sud-ouest se trouve sur le terrain de l’ancien potager appartenant au manoir.

L’ aménagement de cette partie est représenté par deux fermes et une collection de greniers et des granges des paysans.

La partie "C»"est située de l’autre côté de la rue Pałacowa, sur le terrain, oú se trovent les restes d’arbes constituant autrefois le parc du manoir.

Les collections étnographiques illustrant la vie quotidienne des habitants du village et l’ancien artisanat de campagne ainsi que les races natives d’animaux telles: les brebis "wrzosówki" les brebis "świniarki" et les poules "zielononóżki kuropatwiane" sont présentées dans les bâtiments du skansen.

 

Les monumentes dans le village Pobikry l’église de Sainte Stanislas archeveque et martyre

L’église actuelle construite en 1857-1860 avait été fondée par Stefan Ciecierski, selon le projet de l’architect varsovien Ernest Bauman. L’église est néogothique, orientée et noncrépite

Dans la clôture du cimetière de l’église en brique sans crépi on trouve des portillions historiques:

  • du côté ouest, sous forme d’une triple arcade ogivale
  • du côté nord: sous forme de passage au terrain du cimetière voisin, accomplissant au dèbut la fonction d’une morgue, construit sur le plan d’un carré, couvert de toit (czterospadowy), en tôle

Sur le cimetiére il y a des cryptes de tombes historiques de 1900 - et de 1881 avec la clôture en fonte sous forme de croix en fonte.

 

L’annexe du manoire

L’annexe du manoire vient de la première moitié du XIXe sciècle, conçue premièrement comme un manoire de famille Ciecierski, a été ensuite utolisées en tant l’annexe.Elle est construite sur le plan d’un rectagle allongé, du style de classicisme. C’est une maison en bois, de rez-de-chaussée.

Au Sud-Est, on trouve les restes du parc détruit et de l’allé d’accés conduisant au village ainsi que au bord du chemin - une croix de 1861.
Les monumentes dans le village Winna-Poświętna

 

L’église de Sainte Dorothee, vierge et martyre

Cette église avait été construite en 1696 de fondation de porte - glaive de la Terre de Nur Andrzej Jabłonowski Grzymała et de sa femme Urszula née Skiwska. Eglise est orientée, construite en bois, sur de pierre champêtre, sa construction est fait en charpente, renforcée par les lisice, lambrissée. L’autel de cette église est baroque.

Prés de l’église, on peut voir un clocher en bois, de deux étages, sur un jambage, des pierres champêtres, quadrilatéral, le toit sous forme de tente couvert de bardeau. Le clocher est construit simultanément de l’église

Le clocher équipé en deux cloches baroques:

  • une cloche avec la date de 1652 et la signature d’August Koesche, fondeur de cloches de Toruń
  • une clochette moulée en 1757 grâce aux efforts du curé Idzi Dąbrowski

Le cimetière de l’église: les pierres tumulaires du style de classicisme de la moitié du XIXe sciecle; murés dans le mur, les tableaux de épitaphe, de classicime de deuxième quart de XIXe sciecle sont mises au mur.

Le cimetière destinée aux enterrement: les tableaux d’inscription avec le blaison «Jelita» de la famille Tchórzycki: Wiktor et Mateusz, les fils de Wojciech qui, en 1794,copropriétaire de Winna.

 

 

 

pasek

 

Les débuts de la ville Ciechanowiec atteigment le XIIIe siècles, c’est à dire la période où apparaissent les premières mentions selon lesquelles il existait dans cet endroit en ce temps une ville forte (défensif) appartenant à la châtellenie de Święcko. La ville a obtenu les droits municipaux, probablement au début du XVe sciècle, de la part du prince de Mazowsze Janusz Ier le Grand. La première mention de source sur un bourgeois de Ciechanowiec provient de 1434. La paroisse catholique y existe depuis 1446.

Depuis sa fondation jusqu’au XX sciècle Ciechanowiec appartenait aux nombreauses familles telles: Kiszka, Ciechanowiecki, Bremer, Jabłonowski, Ossoliński, Szczuka, Ciecierski et Starzeński. Etant donné sa position géografique, Ciechanowiec constituait un important centre commercial, routier et défensif. A cheval sur le XIVe et le XVe sciècle, une des routes la plus importante conduisant de la Mazovie á la Lituanie traversait Ciechanowiec.

Dans les anées suivantes, Ciechanowiec a été plusieurs fois detruit, pendant le «déluge suédois» (1655-1660), pendant la deuxième guerre du Nord (1700-1721), pendant la guerre polono-russe 1792 et pendant l’insurection de Kościuszko. Après le troisième partage la ville s’est trouvée, pendant très courte période, sous l’occupation de la Prusse. Aprés la fin de l’époque napoléonienne il s’est effectué le partage définitif de Ciechanowiec á la Vielle Ville la rive gauche et Nouvelle Ville sur la rive droite de Nurzec.

Le dévelppement de Ciechanowiec pendant la période des occupations etait assez rapide. Juste avant la 1ère Guerre Mondiale, la population de la ville comptait 15.000 habitants. Il s’ y trouvait cents entreprises industrielles et environ trois cents points commerciaux. Pendant la 1ère Guerre Mondiale et pendant la guerre polono – sovietique, environ 65% de la ville a été detruit et le nombre d’habitants s’est abaissé jusq’à 5.000. La lente reconstruction de Ciechanowiec après la premiere guerre a été interrompue par le déclanchement de la II ème guerre mondiale.La double occupation de la ville: soviètique 1939–1941 et allemande dans les années 1941-1944, a entrainé les destructions nouvelles. 85% de l’infrastructure urbaine a été brulé et le nombre d’habitant a diminué jusqu’á 2000 personnes.

Après la liberation, en octobre 1944, il s’est constitué à Ciechanowiec le premier Conseil Municipal National. La fondation en 1944, de la Société de Commerce et de Consommation «Jedność» ainsi que celle du Collège Municipal Mixte ont été les activités les plus importantes entreprises après la libération.Dans les annés suivantes, on a construt, entre autres (1951): l’aéroport sanitaire et on a reconstruit: l’Hôpital Municipal (1956), la pharmacie et la boulangerie (1963), la Maison des pompiers, la Maison des Livres (1956) et en 1966, le Centre National de Mécanisation; on a également entrepris la construction du barrage sur la rivière Nurzec et du centre touristique «Nurzec».

Les activités susmentionnées ont été appréciées et distinguées. Ciechanowiec a obtenu le grand prix parmis les villes de la région de Białystok dont le nombre d’habiants n’était pas supérieur á 5 milles. En 1971, par suite du concours auquel participaient toutes les villes de la Pologne, a reçu dans son groupe le titre du Maître de la Gestion, alors qu’en 1974, celui de Archimaître de la Gestion. En 1975 la ville est décoré de medaille Ordre de la Pologne Restaurée

Dans la domaine de la culture, la création, en 1962, de la Société des Admirateurs de Ciechanowiec qui pqr lq suite a mené à l’institution, en 1963, du Musée d’Agriculture Abbé Krzysztof Kluk, a été un incident d’importance. Il est á remarquer, que le Musée d’Agriculture constitue le contre des èvénements culturels et la principale attraction touristique dans notre ville.

 

 

 

pasek